Sotchi au quotidien – 20/02 : La crise ukrainienne s’invite aux Jeux

Chaque jour, pendant toute la durée des Jeux olympiques de Sotchi, du 7 au 23 février, Le Courrier de Russie vous résume les informations qui ont marqué l’actualité.

RIA Novosti
RIA Novosti

Le CIO interdit aux athlètes ukrainiens le port d’un brassard de soutien à leurs compatriotes

Le Comité international olympique a rejeté la demande des athlètes ukrainiens de porter un brassard en signe de deuil et de soutien aux victimes des violences dans leur pays.

Le Comité olympique ukrainien a pour sa part fait la déclaration suivante : « La Charte olympique l’interdit. Sur ces JO, le CIO a déjà rejeté des demandes similaires de la part de la Norvège et du Canada, concernant des événements tragiques impliquant leurs compatriotes. »

Le CIO a par ailleurs salué la décision de la délégation ukrainienne de ne pas quitter les Jeux olympiques en signe de protestation contre les événements qui se déroulent en Ukraine. L’attaché de presse du CIO a déclaré qu’il s’agissait « d’un bel exemple d’unité ». Le président du Comité olympique ukrainien, Sergueï Bubka, a précisé qu’il « respecterait toutefois la décision de chaque athlète [de quitter ou non les JO, ndlr] ». Mercredi 19 février, la skieuse ukrainienne Bogdana Matsotska avait ainsi décidé de quitter les Jeux après les violences qui ont ensanglanté son pays.

La délégation ukrainienne a tout de même publié une lettre ouverte sur le site du Comité national olympique ukrainien : « Nous pleurons et exprimons nos plus sincères condoléances pour la mort de nos compatriotes. » La lettre se termine sur une promesse des athlètes ukrainiens de tout faire « pour que le drapeau ukrainien flotte sur le podium olympique » et que retentisse, en leur honneur, l’hymne national ukrainien.

News.ru

Une journée riche en émotions

La journée du mercredi 19 février a été particulièrement riche en émotions pour les Russes.

RIA Novosti
RIA Novosti

Le couple de snowboardeurs russes Vic Wild et Alena Zavarzina a tout d’abord ému les foules en remportant deux médailles en slalom parallèle géant. Chez les hommes, Vic Wild, Américain naturalisé russe, décroche ainsi la médaille d’or alors que son épouse Alena Zavarzina, originaire de Novossibirsk, remporte chez les femmes la médaille de bronze.

Vic Wild confie avoir eu le « coup de foudre » pour Novossibirsk : « Vous savez, en Amérique, tout est réglementé: où traverser la route, où garer sa voiture, quels médicaments acheter en pharmacie… Mais ici, en Russie, il se passe des choses étonnantes – on a l’impression que les gens font ce qu’ils veulent ! », déclarait-il au printemps dernier.

Les skieurs russes Maxim Vilegzhanin et Nikita Krukov ont quant à eux remporté l’argent en ski de fond, sur l’épreuve de sprint par équipes. Ce sont les Finlandais qui obtiennent la médaille d’or, les Suédois se classant en troisième position.

RIA Novosti - Adelina Sotnikova
RIA Novosti – Adelina Sotnikova

Pour le très attendu programme court de patinage artistique féminin, c’est la patineuse de 16 ans Adelina Sotnikova qui s’est illustrée et arrive en deuxième position. C’était pourtant sur Julia Lipnitskaia, 15 ans, que comptait toute la Russie. La jeune fille ne termine qu’à la 5ème place du programme court, à cause d’une chute à la réception d’un saut.

Quoiqu’il en soit, la petite Lipnitskaia a déjà fait sensation sur ces JO en remportant la médaille d’or dans l’épreuve par équipes. Sa prestation a ébloui le monde entier, qui ne tarit pas d’éloges à son égard. Élevée seule par sa mère dans des conditions extrêmement modestes, Julia représentait l’espoir, pour la Russie, sur ces JO de Sotchi.

Grosse déception aussi avec la défaite de la Russie face à la Finlande, en quart de finale du tournoi olympique de hockey. Avec un score final de 3:1, les Finlandais, qui ont largement dominé le match, se qualifient pour les demi-finales qui les opposeront, ce vendredi 21 février, à la Suède, ainsi que les États-Unis au Canada.

Si l’élimination de la Russie du tournoi de hockey a déçu, elle a aussi fait beaucoup rire sur les réseaux sociaux, qui ont éclaté en plaisanteries :

« Ah la la, il faut tout faire soi-même… »

OKPUTIN
sports.ru

Après 14 jours de compétition, la Russie totalise 22 médailles dont six d’or, neuf d’argent et sept de bronze. Elle se positionne quatrième au classement des médailles, derrière la Norvège, l’Allemagne et les États-Unis.

Ridus.ru

Les chiens errants de Sotchi trouvent un foyer d’adoption… en Amérique

Gus
Twitter @guskenworthy

À Sotchi, les Américains se sont visiblement attendris sur le sort des chiens errants de la ville : au moins cinq d’entre eux ont déjà été adoptés par des athlètes américains.
Gus Kenworthy, vice-champion olympique de ski slopestyle, est le premier à avoir adopté des chiens errants qu’il compte ramener chez lui. Le skieur américain a offert un toit à quatre chiots et leur mère.

Lindsey Jacobellis, l’athlète américaine blessée qui devait participer à la compétition de snowboard, n’aura tout de même pas fait le déplacement pour rien, puisqu’elle a également décidé d’adopter un chien. La jeune fille a déjà obtenu le certificat vétérinaire de son nouveau compagnon, qu’elle a appelé… « Sotchi ».

Il est possible que le nombre d’animaux de compagnie russes « naturalisés américains » augmente encore, l’équipe de hockey des États-Unis s’étant également émue de leur sort.

Selon le service de presse de Vladimir Poutine, le nombre de chiens errants à Sotchi a considérablement augmenté avec l’arrivée massive dans la région d’ouvriers de la construction qui ont nourri les bêtes. L’attaché de presse du président a rappelé que Sotchi comptait actuellement environ 2000 animaux sans propriétaire.

News.ru

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *