Sébastopol, ville chargée d’histoire

Sébastopol, ville située au sud de la Crimée, a une longue histoire héroïque, et est célèbre pour sa résistance pendant la guerre de Crimée et la Seconde Guerre mondiale. Elle abrite la base navale de la flotte de la mer Noire, partagée depuis 1997 entre la Russie et l’Ukraine.

Cette base est dotée d’une partie réservée aux sous-marins d’attaque creusée sous la montagne de Balaklava, aujourd’hui abandonnée.

La Crimée est une péninsule du sud de l’Ukraine, au statut de république autonome. Autrefois intégrée à la République socialiste soviétique d’Ukraine, elle a été rattachée à l’Ukraine indépendante en 1991, bien qu’étant à une écrasante majorité (98%) russophone.

La situation se complique en Crimée depuis dimanche 23 février et le vote au Parlement ukrainien de l’abrogation de la loi « Sur les bases de la politique linguistique de l’État », qui a retiré de fait au russe son statut de langue régionale protégée.

La plus grande manifestation a eu lieu le 23 février à Sébastopol, rassemblant selon diverses sources, entre 20 et 50 000 personnes sous des drapeaux russes. Les manifestants ont exprimé leur méfiance à l’égard de l’administration actuelle et affirmé leur volonté de déterminer eux-mêmes le sort de leur ville en désignant un nouveau maire : l’homme d’affaires Alekseï Tchalyï, citoyen russe.

Les élections municipales avaient été abolies à Sébastopol en 1992 – le maire est depuis désigné par les autorités de Kiev.

Photo : Sergueï Larenkov

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *