Revue du 25/02 – Ianoukovitch placé sous mandat de recherche

Vous êtes pressé et accroc à l’actu, vous ne lisez pas la presse russe et vous avez peur de rater une nouvelle importante ? Le Courrier de Russie la décortique pour vous chaque jour, en quelques lignes.

Ianoukovitch placé sous mandat de recherche

Le ministre ukrainien de l’intérieur par intérim, Arsen Avakov, a déclaré le 24 février sur sa page Facebook que le président Viktor Ianoukovitch avait disparu et est actuellement recherché par les forces de l’ordre. Le président a quitté Kiev samedi 22 février pour participer à un rassemblement des députés à Kharkiv, puis s’est rendu à Donetsk, dans l’est du pays. Selon les informations d’Avakov, les gardes-frontières ont empêché Ianoukovitch de quitter le territoire ukrainien par avion le jour même. Ianoukovitch aurait ensuite pris la direction du sud du pays, en voiture, en évitant de passer par les résidences étatiques. Avakov affirme que l’ex-président se trouverait actuellement en Crimée avec une partie de ses gardes du corps, et coupé de tout lien avec l’extérieur. Une enquête pénale a été lancée contre Ianoukovitch, destitué par la Rada (le parlement ukrainien) le 22 février pour « massacre de la population civile ». Olexandre Tourtchinov, président du parlement, a été nommé président par intérim le 24 février par la Rada.

Vedomosti

228 millions de roubles pour les peuples autochtones du Nord et de Sibérie

Le Premier ministre russe Dmitri Medvedev a signé le 25 février un décret octroyant une aide de 228 millions de roubles (4,6 millions d’euros) pour le développement social et économique des peuples autochtones du Nord, de la Sibérie et de l’Extrême-Orient russes. Près de 28 régions vont recevoir des subventions d’État, qui serviront à soutenir les artisanats traditionnels, améliorer l’aide médicale, l’enseignement, l’infrastructure, etc. On recense actuellement 250 000 représentants de 41 divers peuples autochtones russes, habitant le Kamtchatka, la Yakoutie, la Bouriatie et d’autres régions.

Vedomosti

Les Russes utiliseront une fusée-porteuse écolo en 2015

La Russie utilisera pour les vols habités et non-habités son nouveau lanceur lourd, Angara, à carburant écologique, un mélange de kérosène et d’oxygène, a annoncé le 25 février l’Agence fédérale spatiale russe (Roskosmos). La déclaration intervient après la visite du vice-Premier ministre russe, Dmitri Rogozine, sur le site du cosmodrome Vostotchny, dans la région d’Amour, en Extrême-Orient russe. Le nouveau cosmodrome Vostotchny, dont le chantier avait commencé en 2012, devrait effectuer son premier lancement de fusée-porteuse en 2015.

RIA

Kamaz hausse les salaires en pleine période de stagnation

Depuis le 1er février, le salaire de base chez Kamaz, un des plus grands producteurs de camions en Russie, a augmenté de 10% pour passer à 5 970 roubles (122 euros). Sergueï Kogogine, directeur général de l’usine, a signé le 20 février le décret officialisant l’augmentation des salaires des employés de l’usine. Les augmentations les plus considérables, de 3% à 10%, concernent surtout les ouvriers. Les cadres et les employés seront augmentés de 0,1 à 3%. L’indexation des salaires s’effectuait d’une manière différente auparavant : le même coefficient était utilisé pour tous, ce qui créait des inégalités lors des augmentations au profit des collaborateurs les mieux payés. Rappelons que le marché russe de l’automobile a chuté de 13 % en 2013.

RIA

Les Berkout à genoux

Presque 100 membres des forces spéciales ukrainiennes Berkout ont demandé pardon à genoux aux habitants de Lviv, le soir du 24 février, lors d’un rassemblement dans le centre ville. Les soldats ont promis qu’ils seraient désormais du côté du peuple et ont assuré qu’ils n’avaient pas participé à la répression violente des manifestants à Kiev. Rappelons que la place centrale de la capitale ukrainienne, Maïdan Nezalejnosti, a récemment été le cœur d’affrontements violents entre manifestants et forces de l’ordre, ayant fait près de 90 morts et des centaines de blessés. Le mouvement de protestation a débuté en novembre 2013, suite à la suspension par les autorités ukrainiennes du processus de signature de l’accord d’association avec l’UE.

Lenta

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *