Alexander Majorov : « C’est incroyable, comme Sotchi me plaît ! »

Le patineur suédois d’origine russe Alexander Majorov, après sa participation aux JO, a partagé ses impressions avec le quotidien suédois Aftonbladet. Un véritable face-à-face entre un journaliste hautement soucieux des droits de l’homme et un athlète tout heureux d’avoir accompli sa mission.

Alexander Majorov. Crédits: sydsvenskan.se
Alexander Majorov. Crédits: sydsvenskan.se

Alexander est originaire de Saint-Pétersbourg. Arrivé en Suède à quelques mois à peine, il vit à Stockholm. À Sotchi, lors de sa performance du 13 février en programme court de patinage individuel hommes, Alexander a été accueilli par un tonnerre d’applaudissements de la part des supporters de la Fédération. Les spectateurs scandaient : « Reviens à la maison ! ».

Aftonbladet (Аb) : Que penses-tu de Poutine ?

Alexander Majorov (A.M.) : C’est un homme fort. J’aimerais beaucoup me faire prendre en photo sur ces Jeux olympiques avec le roi de Suède, Malkine, Ovetchkine et Poutine. C’est ma top-liste. Je ne vois rien de politique dans ce souhait. Simplement, ce sont des personnalités extrêmement brillantes – peu de gens ont la chance de devenir comme eux. C’est super : garder une photo en souvenir après avoir rencontré quelqu’un de célèbre. Le roi, par exemple. Personne ne refuserait ça ! Mais la politique ne m’intéresse pas.

Ab : Y a-t-il beaucoup de critiques à l’adresse des Jeux en Russie même ?

A.M. : Je n’ai rien remarqué de tel.

Ab : Mais il y a quand même beaucoup d’entrepreneurs du bâtiment qui n’ont pas été payés !

A.M. : Je suis concentré sur les compétitions et je n’ai entendu parler de ça qu’aux informations. Je ne l’ai pas vu de mes yeux, et donc je ne peux pas confirmer. Il faut d’abord voir les choses de ses propres yeux avant de se permettre de quelconques déclarations. C’est vrai pour tout.

Ab : Les lois anti-gay ?

A.M. : Même réponse. Je n’en ai aucune idée.

Ab : Mais tu as quand même lu des choses sur comment ça se passe en réalité ?

A.M. : J’ai lu des choses là-dessus. Mais je suis ici, à Sotchi, et je n’ai remarqué aucun problème. Je n’ai même entendu aucune conversation là-dessus dans le Village olympique. Peut-être que les homosexuels eux-mêmes ressentent quelque chose. Mais personnellement, je suis absolument certain que tout va bien ici pour tout le monde. C’est seulement une loi. Il existe beaucoup de lois que les gens ne remarquent même pas. Ici, tout est ouvert.

Ab : Organiser les JO en Russie, tu considères que c’était une décision juste ?

A.M. : Pourquoi pas ? Et il aurait fallu les organiser où ?

Ab : Et qu’en est-il des critiques sur les violations aux droits de l’homme ?

А. М. : Si on regarde l’immense travail qui a été fait ici pour que tous se sentent à l’aise dans tous les sens du terme, alors oui : organiser les Jeux à Sotchi était une décision juste. Il me semble qu’aucun autre pays n’aurait pu construire un complexe olympique mieux que ça a été fait ici. Ce sont les premiers Jeux olympiques de ma vie. Mais je suppose que personne n’aurait fait mieux. Tout est pensé, jusqu’aux moindres détails.

Ab : Est-ce que ce n’est pas un prix trop élevé pour les privations qu’ont dû subir les ouvriers ?

A.M. : Je ne sais rien sur les ouvriers.

Ab : Tout ça peut coûter 300 milliards de couronnes (environ 33,5 millions d’euros) ?

A.M. : C’est une grosse somme. Tout dépend de comment ce sera utilisé dans l’avenir. Je ne peux dire qu’une chose : c’est incroyable comme ça me plaît, ici.

Ab : N’aurait-il pas mieux valu utiliser cet argent pour améliorer la vie du peuple russe ?

A.M. : Je ne sais pas… Avoir la possibilité de se révéler ici, ça a une valeur culturelle immense pour la Russie. Ça bénéficie aussi au peuple lui-même. Le peuple éprouve et reçoit des choses qu’il n’avait jamais eues de sa vie. Il y a beaucoup de gens à qui ça plaît, Sotchi.

3 commentaires

  1. Bien ce garçon. Il ne parle que de ce qu’il a vu de ses yeux paa comme la plupart des perroquets occidentaux « journalistes » au service des merdias!

  2. Ils sont pathétiques ces journalistes, au lieu de poser des questions sur les jeux Olympiques, concentre ses questions sur la politique, heureusement que ce garcon trés intelligent et a bien répondu, bravo jeune homme, les jeux Olympiques plaisent aux Russes et c´est cela qui est important.

  3. Il parait que le probleme de l’orientation sexuelle est beaucoup plus important aux journalistes occidentaux que celui des JO en particulier. Il falait mieux envoyer quelqu’un de plus professionel aux Jeux. Et surtout il y avait de quoi parlait…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *