Pourquoi François Hollande n’ira pas à Sotchi

François Hollande n’assistera pas à l’inauguration des JO à Sotchi. Pas plus que les chefs d’États allemand, américain, moldave, polonais, lituanien et estonien. « Trop occupés », disent-ils tous. Mais personne n’est dupe. La raison de ce refus est tout autre, et c’est la vice-présidente de la Commission européenne Viviane Reding qui a dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas : « Je n’irai pas à Sotchi tant que les minorités sexuelles seront légalement discriminées en Russie », peut-on lire sur son compte Twitter.

Pourquoi François Hollande n'ira pas à Sotchi

Comme pour l’appuyer, Barack Obama a inscrit à la délégation qui représentera l’État américain à Sotchi deux lesbiennes militantes, la tenniswoman Billie Jean King et la hockeyeuse Catheline Cahow. Il doit se figurer que leur présence mettra Poutine hors de lui ; alors qu’on peut dès maintenant gager qu’il n’en sera rien et que les deux demoiselles seront reçues au plus haut niveau.

Par ces choix hâtifs et irréfléchis, par ce désir de piquer à tout prix le président russe et de le placer face à sa prétendue « barbarie », les chefs d’État occidentaux démontrent – une fois de plus – leur ignorance totale de la Russie et de sa culture, ainsi qu’une absence criante de volonté ne serait-ce que de tenter de la comprendre. Ces dirigeants pensent, par ce geste, exprimer leur soutien aux homosexuels de Russie ; mais ils oublient qu’il est aussi des gays, en Russie, qui attendent avec impatience les JO de Sotchi et qui supporteront ardemment leur équipe nationale. Bref, ce n’est pas parce qu’ils sont homosexuels, qu’ils cessent d’être Russes. Ce n’est pas parce qu’ils aiment des personnes du même sexe qu’ils deviennent indifférents aux succès de leurs sportifs, qu’ils cessent d’admirer leur travail acharné et leur courage immense, qu’ils perdent tout intérêt pour leurs exploits. J’énonce ce qui semble être une belle évidence – mais apparemment, pas pour tout le monde. Les Occidentaux doivent avoir une représentation bien particulière de l’identité sexuelle d’un être : à les suivre, celle-ci dépasserait toutes les autres. Pour eux, un homosexuel doit, chaque seconde de son existence, vivre très intensément son homosexualité. Il ne peut pas être aussi – et surtout pas d’abord – parent, ami, avocat, écrivain, musicien, russe ou français. Il est homosexuel, un point c’est tout. Et tant pis pour l’homosexuel russe qui éprouve de la tendresse pour sa terre natale, qui adhère à son pays et à ceux qui le peuplent, qui s’identifie avec sa nation et qui voudrait que le pays qui l’a vu naître compte dans le monde – car aux yeux des Occidentaux, celui-là n’a tout simplement pas lieu d’être. Eh bien, si. Je vous le confie en secret, mais de ceux-là, en Russie, on en trouve – et plus que vous ne croyez. Et quand ces homosexuels apprennent que sept chefs d’États ont refusé de participer à cette grande fête du sport que la Russie organise pour le monde, ils ne se sentent pas soutenus. Ils se sentent, au contraire, méprisés.

Car la deuxième spécificité culturelle russe que les chefs d’États occidentaux choisissent de ne pas voir, c’est que la majorité des gays de Russie vivent leur homosexualité différemment de la façon que l’Occident considère comme la seule valable : brandir ses choix sexuels à tous les coins de rue, provoquer et, bien sûr, se poser en permanence en victime et réclamer toujours plus de droits. La plupart des homosexuels, en Russie, considèrent que leurs choix intimes relèvent… de l’intime, du domaine privé : de leurs sentiments, ils puisent des romans qui entrent ensuite au trésor culturel mondial, ils écrivent des poèmes et des chansons poignants qui – sans rien dire – disent tout et même plus. On peut certes reprocher à tous ces « gays » de refuser que leur personnalité soit réduite à une case, de ne pas vouloir lutter pour des « droits » mais de simplement s’assumer, sans imposer leurs choix à personne, sans demander de privilèges. Rester soi plutôt que de se fondre dans une « communauté ». Mais on peut aussi se dire que c’est leur choix, et le respecter.

La société russe estime aujourd’hui, dans son ensemble, que le choix d’un partenaire est « l’affaire privée de chacun » – et qu’on ne peut en faire un objet de lutte collective. Et rien ne sert de répéter aux Russes à longueur de journée qu’ils ont tort là-dessus, de les titiller, comme le fait Obama, de leur manifester du mépris, comme le font tous ces présidents qui n’iront pas à Sotchi. Ces responsables politiques feraient mieux de se dire qu’il est des représentations qui ne changent pas d’un coup de baguette magique mais évoluent, au fil des générations. Et se rappeler qu’en forçant le cours d’un fleuve, on finit par créer un tourbillon. On n’incorpore pas à une culture un élément qui lui est étranger : elle l’expulsera bruyamment, et personne n’en sortira gagnant. Et puis, relativisons un peu : en Russie, à la différence de beaucoup d’autres pays, ce ne sont pas les homosexuels qui sont objet d’une discrimination légale mais la promotion des relations homosexuelles auprès des mineurs. Une loi certes critiquable, mais qu’il faut placer dans son contexte culturel. En l’adoptant et en l’approuvant (et la loi est soutenue par 80% de la population du pays), la société russe place la famille hétérosexuelle avec enfants au-dessus de tout autre type de relations pouvant exister entre adultes – sans les interdire pour autant. De cette façon, les Russes disent au monde que, si l’être humain est libre de choisir la façon de vivre qui lui convient, la société, pour assurer sa survie, doit accorder la priorité à un type de relations précis : parce que, depuis des milliers d’années que l’humanité existe, elle n’a pas inventé de moyen plus performant d’assurer sa reproduction et la transmission de ses acquis culturels et moraux que la famille avec père, mère et enfants.

26 commentaires

  1. J’avais lu qu’en fait le comité olympique local n’avait pas envoyé d’invitation au président français et que ce n’est pas à la Russie d’inviter ces personnes

  2. Très bon article, comme je l’ai toujours dis, il y a 15 ans les gays ne me dérangeaient pas en France, ils vivaient leur sexualité comme ils le voulaient … c’est du moment ou ils se sont octroyés des droits de se ballader le cul à l’air et de se rouler des gamelles devant mes enfants que j’ai commencer à ne plus les supporter … je ne suis pas homophobe, je n’ai pas peur d’eux … ils me donnent envie de vomir …

  3. … parce qu’il a des problèmes de coeur… il aime plusieurs dames à la fois, alors il faut résoudra d’abord ça, les problèmes du président, ce sont les problèmes du pays-même, n’est-ce pas?! 😉

  4. les Européens mélangent le sexe et le sport pas étonnant car ils mélangent tout aussi bien lobbies, manipulations et mensonges, qui sont ils ?
    reblogué vers http://wp.me/3aME7
    De la force de la raison, aux raisons de la force …
    Un mensonge répété reste mensonge, répété sans fin, il devient réalité …

  5. 77 États pénalisent les personnes lesbiennes, gaies, bisexuelles ou transgenres par de la prison, de la torture ou des travaux forcés.
    Dans dix pays, l’homosexualité est passible de la peine de mort. Certains pays considèrent encore l’homosexualité et le transsexualisme comme maladies mentales.

    Tout est dit (c’est du russian bashing comme d’habitude)

  6. Passionnant article, je partage entièrement les vues exposées par Inna Doulkina. La majorité des français approuvent en privé ce genre d’opinions mais comme vous l’avez connu dans le passé en Union Soviétique nous avons à présent une dictature de la pensée en France. Celle ci est molle mais elle existe. Il suffit de regarder ce qu’il s’y passe avec l’obligation de ne pas interpréter l’histoire, d’interdire les spectacles etc.

  7. Justement si c’est « de l’ordre de la vie intime » comme le dit l’auteur de l’article, pourquoi vouloir légiférer, stigmatisant ainsi une partie de la population qui ne manquera pas de servir de bouc émissaire?

  8. Excellent article…

    Je l’ai posté ici avec un commentaire…

    https://plus.google.com/111322606077192400608/posts

    Figurez-vous que nous avons Honte de ce gouvernement. C’est un Vladimir Poutine qu’il faudrait à la France. Et nous sommes nombreux à le penser. Entre la Censure lamentable infligée au talentueux Dieudonné, le traitement des Roms, le verrouillage de la presse, pour ne citer que quelques exemples, le gouvernement Hollande ferait mieux de regarder sa poutre au lieu de chercher chicane à Vladimir Poutine. Nous vivons dans un régime dictatorial qui ne dit pas son nom et qu’Hollande refuse d’aller à l’ouverture des JO de Sotchi est pour nous un Déshonneur. Voilà.

  9. Aux USA l’homosexualité est illégale encore dans 13 états….
    Aux USA, la relation sexuelle secrète d’un président avec une actrice fera un scandale monstre…
    Les dirigent qui ne vont pas aux JO de Sotchi… on s’en contrebalance ! Nous, en Russie, nous serons plutôt contents de ne pas voir leurs têtes des gros hypocrites, on a pas encore oublié leurs mensonges sur la Syrie !
    Quand a imaginer que cette démarche idiote inquiétera Poutine, je ne peux que citer J.Chirac, qui a dit :
     » cela m’en touche une sans faire bouger l’autre « 

  10. Article incompréhensible de mon point de vue. 2 eme paragraphe En quoi le refus de venir de différents représentants étatiques pour dénoncer la politique discriminatoire de la Russie envers des personnes a un lien entre la relation entre les gays, la Russie et le sport. il n’est pas demandé au gays de boycotter Sochi. Je ne vois pas pourquoi ce geste de soutien pourrait etre mal vu et considéré comme une méprise. Ce serait intéressant d’avoir des interviews de gays rejoignans ton point de vue. Je ne suis d’ailleurs pas sur qu’il acceptent à part de facon anonyme, ce qui est bien significatif. Cependant je comprends qu’il n’ai pas envie de se battre contre l’ignorance et de simplement vivre leur vie en étant caché.

    « Car la deuxième spécificité culturelle russe que les chefs d’États occidentaux choisissent de ne pas voir, c’est que la majorité des gays de Russie vivent leur homosexualité différemment de la façon que l’Occident considère comme la seule valable: brandir ses choix sexuels à tous les coins de rue, provoquer et, bien sûr, se poser en permanence en victime et réclamer toujours plus de droits.  »
    Je me rappelle de ce gars qui le 9 mai a avouer son homosexualité a des personnes et qu’il ont tué à coups de bouteilles dans le cul. Je ne croie qu’il s ont d’autres choix que de vivre cachés comme des parias. Je ne vois pas en quoi manifester pour faire reconnaitre ses droits est problématique. Et non les gays habituellement ne sont pas à chaque coin de rue.

    Cela me soule les anti gays c’est comme les racistes, et pour les deux la plupart des russes ne sortiront psa des préjugés et de l’ignorance avant un bout de temps. Mais bon, on peut aller dans les camapagnes française et pas seuelement et le niveau d’ignorance et d’intolerance sera le meme!

  11. Bonjour à vous toutes et tous.
    Non pas de cocorico de moi.
    Je suis Français et j’approuve votre texte, sur les Homos.
    Mon grand regret est d’avoir comme compatriotes des grands IGNORENTS de l’histoire et de la votre en particulier.
    Très cordialement un Ami Français.
    Daniel

  12. Article à lire absolument mais pourquoi dire que la loi contre la propagande gay est criticable, attention à la dérive politiquement correcte occidental.
    Pour ce qui est de François ne pas venir est surement un moyen de ne vexer aucune de ces compagnes

  13. Cet article dit certainement des choses vraies…mais il est naif de croire qu’Hollande ne va pas au JO pour cette raison. C’est evidemment a cause du fiasco ukrainien. Une tentative numero 2 apres la « revolution orange », ou les tenors europeens avaient prevu de liquider l’Ukraine, racheter bon prix ses ressources et ses industries…et jusqu’a importer la population en Europe: les hommes pour les usines et les femmes pour le commerce des meres porteuses et du sexe! Sans parler du grand frere americain…avec une bonne base militaire de plus aux portes de la Russie!!

  14. Le François égal à lui même. Il ne va pas aux JO que pour une histoire de discriminations sur les homos? C’est tout? Pendant qu’il y était il n’avait qu’à interdire aux athlètes français de s’y rendre, Argument « politique » peu sérieux et peu probable. Ou alors faut-il déduire que le François ne se préoccupe que du sort des homos, et même à l’internationale? Non il s’occuperait aussi de Julie. Ce n’est pas grave tant qu’il ne s’occupe de Jules ou de Maurice, on est sauvé. En attendant cela choque les russes qui ont des amis français. Pour oublier tout cela buvons de la vodka avec nos amis russes quand nous allons en Russie, et quand ils viennent en France buvons ensemble du champagne. Le François et le Vladimir devraient faire pareil et on mettrait notre Gérard au milieu pour les encourager. Et les autres français? Et ceux qui ont voté pour lui? Et enfin les athlètes français que doivent-ils penser? Les jeunes athlètes sont dans leur préparation, mais ceux qui ont déjà fait une olympiade ils sont aussi dans la préparation mais cela doit les déranger un peu. La magie des JO sera là enfin espérons le.

  15. On confond allègrement minorité des gays et propagande et promotion de l’homosexualité pour les mineurs. Cette promotion en France existe et s’appelle protection des mineurs. il est incroyable que les américains qui sont à la base de l’anti Russie à tout va aient le culot d’en faire argument. Heureusement qu’en France nous avons un président normal avec une vie sexuelle tout aussi normale !!!!

  16. Il est certain qu’un Président Français dont la morale est celle d’un polisson de Vaudeville a des leçons à donner aux autres. Non seulement il est totalement ridicule mais en plus la honte de son pays Laissons les gays vivre leur vie mais en privé et pas sur la place publique…..c’est tout le débat! Enfin il est certain que quand un pays met comme symbole sur ses timbres poste une Femen il ne faut plus s’étonner de rien!… ….

  17. A lire les commentaires, la liberté d ‘ expression semble bien exister en Russie, car en France les journalistes doivent écouter ce que dit l’ Elysée et sur certains forums la modération n’ est rien d ‘ autre qu’ une censure. Une liste aussi longue de commentaires anti-occidentaux ne serait pas pensable en France, où on applique les ordres des USA. Cf théorie Brzenski selon laquelle la Russie est à éliminer comme grande puissance et à diviser en 5 pays. C ‘e st pour cela que la France veut donner des leçons à la Russie, qui garde le cap des bonnes valeurs. Au fait quelques nouvelles de Kodorkovsky ? Oui j ‘en ai. On a dit qu’ il s’ est rendu en Suisse pour voir sa famille. En vérité il avait rendez-vous avec son banquier pour sortir les milliards de Suisse pour les planquer sur un compte en Asie, comme Cahuzac. C est ça les amis que soutient la France. Vive Putin et la Russie et que le diable crève.

  18. Désolé mais cet article n’est pas bon . Aucun Président de la république française ne s’est simplement rendu à une cérémonie d’ouverture des JO à deux exceptions près : 1. quand ceux ci ont eu lieu en France 2. Sarkozy au JO de Pékin. Hollande n’était pas à l’ouverture des JO de Londres et personne n’y a vu de signe politique, d’outrage au Royaume Uni ou à sa Gracieuse Majesté..

    1. Bravo Laurent, voilà ce qu’il faut dire et répéter. La Russie est un grand et beau pays, d’une forcé incroyable (elle a même résisté à Staline, ce n’est pas peu dire !). Pays de poètes, d’écrivains, de musiciens, d’hommes de science,..et chrétiens. V.Putin a su redonner sa fierté au peuple russe.
      Mais nos politicards préfèrent se subordonner aux désirs des USA, dont les peuples ne sont qu’un ramassis de voyous sans Histoire !!

  19. Si on boude les Jo de Sotchi pour les homos, alors les tribunes de la coupe du monde de foot au Qatar vont être désertes… Car en beaucoup de matières, le Qatar est un état totalitaire…
    En fait on arrête pas de nous bassiner avec l’homophobie (Terme peu approprié car étymologiquement il veut dire avoir peur des homos, mais on peut ne pas supporter les homos sans en avoir peur!) A ce compte la Russie est l’état le moins homophobe du monde car personne ici n’en a peur!
    En France on confond la tolérance avec le laxisme et la permissivité. En Russie, tout le monde peut vivre sa sexualité comme il l’entend mais simplement les homos n’ont pas le droit de faire de la pub et de la promotion. En France on fait de la promotion.
    En Russie, il ne fait pas bon de profaner une église comme l’ont appris les Pussy Riots. En France les Femen vont se mettre à poil dans une église. Remarquons qu’elles n’oseraient jamais faire cela dans une synagogue ou une mosquée. D’ailleurs personnellement je suis pour autoriser une Femen à faire ce qu’elle veut dans une église à condition qu’elle ait fait la même chose dans une mosquée en Arabie Saoudite ou en Iran… La je pense que si elles essayaient l’espérance de vie des Femens seraient assez basse…
    En France c’est toujours la même chose, on a droit de taper sur les valeurs de l’occident chrétien et les valeurs fondamentales, mais si on essaye de faire la même chose avec l’Islam ou le Judaïsme, alors là, direction tribunal correctionnel et case prison sans passer par la case départ! En Russie, si vous faites le clown dans une mosquée, case prison directe mais aussi si vous le faites dans une église…
    De toute façon, en France il faut appartenir à une communauté: Vous avez les droits de tous les citoyens plus des droits appartenant à votre communauté: vous êtes homo, droit des citoyens plus le droit d’avoir des comportements obscènes, Arabe: droit des citoyens plus le droit de bloquer les rues le vendredisoir pour la prière…
    Par contre si vous êtes Français de souche, catho, marié, père de famille travaillant dur pour éduquer ses enfants et écrasé d’impôts, votre seul droit c’est de fermer votre gueule!

  20. Le fait d’être un homosexuel ou d’être un hétérosexuel ne devrait en aucun cas faire toujours la préoccupation des dirigeants occidentaux. La sexualité ne regarde que l’individu et il n’a pas choisi de ce cas. mais de là à vouloir en faire un cas prouve que le monde occidental créateur d’événements comme les guerres qu’ils n’assument même pas leur responsabilité (face au tribunal pour crime alors que bon nombre d’entre eux doivent être jugés et subir la même sentence qu’Hitler sinon le pîre des condamantions).
    Tous les citoyens de la rue devraient donc afficher sur leur front leur sexualité pour plaire à ces François Hollande (S) ? peut-être que ces dirigeant pratiques des perversions inhabituelles et c’est pour cela qu’ils spéculent là-dessus ? N’y avait-il pas déjà un grand homme politique français qui a& dû démissionner pour ce genre de perversion ?
    La moralité fait parler les vertus humaines !

  21. Phil a raison: les présidents français ne vont pas au cérémonies inaugurales des JO d’hiver ou d’été, à part les exceptions mentionnées. Et les autres présidents des autres pays non plus. D’ailleurs, les JO d’hiver, à part les Scandinaves, les Autrichiens, les Allemands et les Russes, tout le monde s’en moque: voyez le biathlète français Fourcade aussi connu qu’un pilote de F1 en Russie, et qui est un parfait inconnu en France malgré ses succès à répétition, la France entière va le découvrir ou redécouvrir pendant trois jours à l’occasion des JO et puis après clap de fin jusqu’en 2018.

    Il ne faut donc pas que les Russes prennent ça pour eux, les chefs d’Etat ne se faisant pas encore dicter leur politique étrangère par les organisations LGBT. C’est juste que les présidents français ne vont pas à l’inauguration des JO!

    On focalise sur Sotchi et on a tort, car le vrai enjeu c’est le mondial 2018. Là la Russie sera sous les projecteurs du monde entier pendant un mois, là la Russie sera visitée par ces centaines de milliers d’Européens qui n’y auraient pas mis les pieds sinon. Ceci dit Hollande ira pas non plus (ou son successeur) les chefs d’Etat ne vont pas non plus aux matches d’ouverture des coupes du monde, juste aux finales quand leur pays est qualifié (je crois que Chirac a fait le déplacement à Berlin en 2006).

    Donc amis russes désolés, mais il ne faut pas chercher des raisons imaginaires de se plaindre! L’Occident n’est pas non plus obnubilé par le sort des militants LGBT en Russie non plus, même su quelques associations font du bruit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *