S'abonner, c'est rejoindre une communauté d'experts et de passionnésDécouvrir nos offres

Songe d’une nuit de coronavirus

Marguerite Sacco
Café Kreml'
Marguerite Sacco

Des nouvelles de l’épouvantail


Partout dans le monde, les mesures de confinement se durcissent ; les Français râlent beaucoup de n’avoir pas le droit de remplir au crayon à papier leur attestation de sortie, ou de devoir s’acquitter de 135 euros au premier manquement, puis de 1 000 au deuxième.  [...]

Jean-Claude Galli
Éditorial
Par Jean-Claude Galli, directeur de la rédaction

Le rythme de l’Histoire

Pas un jour, depuis que le virus s'est répandu dans nos vies, sans qu'un expert, une voix autorisée, ne nous avertisse, ne nous harangue et, parfois, ne nous sermonne, sur nos insuffisances, notre égoïsme et notre futilité. [...]

La photo du jour

La photo du jour

« Hier, j'ai eu 36 ans. Mon téléphone a sonné toute la journée. Comme tout le monde est confiné, l’ambiance n’était pas vraiment au rendez-vous. Je suis sorti pour acheter un gâteau et des bougies, puis j’ai réalisé cet autoportrait, en souvenir de cet anniversaire si particulier. » (Dmitri Bernar, photographe, Moscou)

Crédit : Dmitri Bernar

Moscou confinée

Le dimanche 29 mars, en fin de journée, le maire de Moscou, Sergueï Sobianine, a imposé un confinement strict à l’ensemble des habitants de la capitale russe à partir de ce lundi 30 mars et pour une durée indéterminée.

Julien Braun

Emmanuel Macron, l’âge adulte de l’Europe

« Une politique étrangère se juge sur la durée », nous déclarait récemment un haut responsable militaire russe. Dubitatif quant à la main tendue à la Russie par Emmanuel Macron, il entendait ainsi nous rappeler que la route vers le rétablissement de relations apaisées entre Paris et Moscou était encore longue.

Par Jean-Claude Galli, directeur de la rédaction

Postface au 70e anniversaire de l’OTAN

Pour Sergueï Karaganov, président honoraire du Conseil de politique extérieure et de défense, influent think-tank russe de relations internationales, il est temps que l'OTAN trouve une raison d'exister autre que la menace, selon lui fabriquée, que ferait peser la Russie sur la sécurité du continent européen.

 

Traduit par Julia Breen et Julien Braun

Découvrez notre application mobile

En tant que membre de la communauté du Courrier de Russie, bénéficiez d'une expérience mobile riche : sélection d'articles à la Une et accès aux archives thématiques, partage, notifications et création de listes de lecture. Téléchargez l'application pour iOS et Android :