Comment vivre à Moscou avec un salaire moyen ?

Moscou est une des capitales les plus chères du monde. Bienheureux travailleurs moscovites qui se situent donc au-dessus du salaire moyen ! Entre 23 000 et 30 000 roubles [740 euros], c’est ce que gagnent Rimma, Olga et Natacha, qui ont accepté de détailler leurs budgets mensuels pour Le Courrier de Russie.


favorite 7

Moscou est une des capitales les plus chères du monde. Bienheureux travailleurs moscovites qui se situent donc au-dessus du salaire moyen ! Entre 23 000 et 30 000 roubles [entre 570 et 740 euros], c’est ce que gagnent Rimma, Olga et Natacha, qui ont accepté de détailler leurs budgets mensuels pour Le Courrier de Russie.

Taux du jour : 1 EUR = 40,5 roubles

Rimma, 24 ans, rédactrice chez ABBY. Formation : ingénieur

Rimma. Comment vivre à Moscou avec un salaire moyen ?
Rimma

Rimma a un contrat de travail de 40h par semaine mais peut rester à domicile autant qu’elle le souhaite, ce qui lui permet de finaliser ses études d’ingénieur en même temps. Elle vit dans un appartement de trois pièces appartenant à sa mère et qu’elle partage avec son frère aîné.

Revenus : 30 000 roubles [740 euros]

Charges liées au logement: 5000 rb/mois

Nourriture : 8000 rb/mois

Economies : 10 000 rb/mois

Voiture/transport : 4000 à 5000 rb/mois

Reste : 2000 rb [50 euros]

Qu’est-ce qu’elle fait du reste ? « Il me reste combien ? 2000 ?! Ah oui, ce n’est pas beaucoup. Bon, pour les sorties, c’est assez simple : on boit avant de sortir et ensuite je ne prends qu’un cocktail, de toutes façons je préfère danser que boire… Je m’achète des vêtements en soldes ou au second hand. Vous voyez ce merveilleux jeans ? Je l’ai payé 100 roubles ! »

Ce qu’elle ne peut pas faire : « M’acheter une meilleure voiture, voyager…Je passe toutes mes vacances chez mes parents. J’aimerais pouvoir m’offrir quelques concerts de temps en temps, mais les prix oscillent autour de 2000 roubles… Donc pour l’instant, ce n’est pas possible, mais il y a un programme avec le théâtre du Bolschoï pour les étudiants : on a des places à 20 roubles ! J’ai aussi accès à des cours de chinois gratuits. »

Combien aimerait-elle gagner ? « Il me faudrait 50 000 roubles pour m’offrir plus de choses… J’aimerais avant tout retourner à ma vocation : ingénieur IT. Ce que je fais n’est pas très intello, mais j’étais sans emploi et ABBY m’a prise tout de suite alors j’ai arrêté de chercher…  Le plus dur ce sera dans six mois, je n’aurai plus de réductions étudiantes. Et je ne veux pas faire de crédit, ça coûte trop cher… Les crédits c’est pour les banques, pas pour les gens ! »

Olga, 23 ans, employée de l’administration publique. Formation : français

Olga. Comment vivre à Moscou avec un salaire moyen ?
Olga

Olga procède à un premier traitement des demandes de visa pour la France avant qu’ils ne soient transmis à l’ambassade. Elle travaille 40h par semaine et est arrivée à Moscou pour chercher du travail à l’été 2011 : elle est originaire d’Oufa, dans l’Oural. Elle partage un appartement de deux pièces avec deux autres personnes : elle occupe une des pièces avec une amie avec qui elle partage un loyer de 15 000 roubles.

Revenus : 28000 rb/mois [691 euros]

Loyer : 7500 rb/mois

Charges : 2000 rb/mois

Transport métro + tramway : 1645 rb/mois

Nourriture : 2500 rb /mois, ou 500 rb /semaine : elle ne mange que le petit déjeuner et le souper

Reste : 14 355 rb [354 euros]

Qu’est-ce qu’elle fait du reste ? « Je vais au restaurant une fois par semaine ou une fois par quinzaine, si c’est cher. J’achète quelques vêtements… Et c’est tout. »

Ce qu’elle ne peut pas faire : « J’aimerais avoir un peu d’argent pour voyager. Je passe mes vacances à Oufa chez ma mère, mais rien que le trajet me coûte 6000 roubles. J’aimerais avoir mon propre appartement, pour envisager d’y construire une famille un jour… Je ne compte ni sur les hommes, ni sur les crédits ! Si je vais voir un concert, il ne me reste que quelques milliers de roubles. Par exemple, j’ai acheté un billet pour le Cirque du Soleil à Moscou, ça coûtait 4000 roubles… J’estime être dans une situation financière alarmante quand il ne me reste que 3000 roubles le 15 du mois ! Rien que là, si j’étais malade, je serais dans la merde… Je n’ai pas l’impression d’être pauvre, mais un peu plus d’argent est toujours bienvenu ! »

Combien aimerait-elle gagner ? « 50 000 roubles, ce serait parfait, je pourrais satisfaire la plupart de mes envies. »

Natacha, 42 ans, designer, 23 000 roubles. Formation : artiste peintre

Comment vivre à Moscou avec un salaire moyen ?
Natacha

Natacha est designer dans un atelier de photographie et travaille en roulement sur deux jours, douze heures par jour : elle est payée 23 000 roubles par mois [568 euros]. Son fiancé gagne environ 30 000 roubles, et  ils ont à charge une fille de 21 ans, étudiante. Natacha a hérité d’un appartement de ses parents, un trois pièces.

Revenus : 53 000 rb/mois pour le foyer [1310 euros]

Charges liées au logement : 6000 rb/mois

Télévision et internet : 2000 rb/mois

Téléphone : 500 rb/mois

Electricité : 600 rb/mois

Crédit appareil photo : 5000 rb/mois sur trois mois

Nourriture : 15 000 rb/mois

Transport évalué à : 2000 rb -pour deux personnes- : elle confie frauder de temps à autre

Reste : 21900 rb pour le foyer [541 euros]

Qu’est-ce qu’elle fait du reste ? « Je survis ! »

Ce qu’elle ne peut pas faire : «On vit mieux que les retraités bien sûr, et puis les temps ont été plus durs. Mais j’aimerais avoir une voiture, aller plus souvent à la mer… Assurer un bon avenir pour ma fille. J’ai 42 ans et je galère toujours ! Je ne peux rien construire, c’est pour cela que je parle de survie… L’argent n’est pas le principal bien sûr, mais si j’ai des problèmes de santé, comment je ferai ? Les bons médecins coûtent cher. Et une cure de désintoxication ? Vous savez nous avons beaucoup de problèmes dûs à l’alcoolisme dans ce pays… Si l’un de nous en avait un jour besoin, sachez qu’une bonne cure coûte 30 000 roubles par mois pendant 6 mois ! »

Combien aimerait-elle gagner ? « 100 000 ! Juste pour moi hein, pas pour toute la famille ! Pour nous trois il faudrait encore le triple ! On aurait une voiture, une datcha, ce genre de choses… Je ne sais pas où vivent les riches, ailleurs sans doute. Heureusement, je vends quelques tableaux et avec le dernier on s’est acheté une télé, parfois on part en vacances… c’est un peu la loterie. »

Les salaires en quelques chiffres : Le salaire minimum au 1er juin 2011 pour la fédération de Russie s’élevait à 4611 roubles [soit un peu plus de 100 euros par mois].Le salaire moyen, lui, oscille entre 20 000 et 25 000 roubles [entre 480 et 610 euros].40% de la population gagnait moins de 25 000 roubles en 2011. Les classes moyennes, elles, gagnent entre 80 000 et 100 000 roubles et représentent 10% de la population : elles peuvent se loger confortablement et acheter une voiture.A l’inverse, pour 20% de la population il n’est pas possible d’acquérir une voiture ni même de l’électroménager : ils ne peuvent subvenir qu’à leurs besoins dits « primaires » (logement, nourriture et vêtements).Les revenus moyens à Moscou (aides sociales comprises) s’élèvent à 40 700 roubles [environ 1000 euros].

Le « panier mensuel moyen » par habitant à Moscou -soit une estimation du minimum vital- est de 9200 roubles [227 euros].

En Russie, des zones tarifaires avaient été établies sous l’URSS pour établir des seuils minimums de pauvreté plus ou moins bas selon des régions plus ou moins accessibles. Ainsi, dans la région Nord, dans le district autonome de la Tchoukotka, le panier moyen (services inclus) est de 16 000 roubles alors qu’il n’est que  de 13 000 roubles à Moscou.

Les retraites sont en moyenne de  9000 roubles [environ 225 euros]. Cependant les gouverneurs de régions peuvent choisir de les augmenter : ainsi, à Moscou elles s’élèvent à 12 000 roubles.

Chiffres fournis par Sergueï Smirnov, directeur de l’Institut de la politique sociale et des programmes sociaux-économiques à la Haute Ecole d’Economie de Moscou