La reprise des importations de vin géorgien prévue pour le printemps 2013

Les importations de vin et d’eau minérale géorgiens sur le marché russe, suspendues par la Russie depuis 2006, pourraient reprendre au printemps 2013, ont annoncé le 4 février les responsables des deux pays lundi 4 février après des entretiens à Moscou.

Vins géorgiens

Vin géorgien

« Les produits géorgiens devraient entrer sur le marché russe d’ici la fin du printemps », a déclaré le directeur de l’Agence nationale géorgienne du vin, Levan Davitachvili. Pour le directeur du Service fédéral russe de contrôle pour les droits des consommateurs (Rospotrebnadzor), Guennadi Onichtchenko, ce retour pourrait même se faire plus tôt.

Lundi 4 février, une délégation géorgienne comprenant le directeur de l’agence nationale du vin et son conseiller, des responsables de l’Association des viticulteurs de Géorgie, ainsi que des représentants du Service phytosanitaire et du Service de sécurité alimentaire géorgiens a rencontré le directeur de Rospotrebnadzor. Ces entretiens constituaient la première étape du retour des vins géorgiens sur le marché russe.

Selon Guennadi Onichtchenko, les experts de Rospotrebnadzor se rendront « dans une semaine » en Géorgie afin d’inspecter les entreprises qui ont fourni les documents nécessaires à la reprise des importations.

Après cette inspection, les producteurs devront enregistrer leurs produits en Russie. « Une fois l’enregistrement effectué, les produits seront autorisés à entrer sur le marché russe », a précisé le directeur de Rospotrebnadzor.

Environ 60 sociétés géorgiennes ont exprimé leur volonté de reprendre les livraisons vers la Russie. Levan Davitachvili a quant à lui affirmé que son pays était prêt à fournir près de « 10 millions de bouteilles par an. »

La Russie avait interdit les importations de vin géorgien et de deux marques d’eau minérale en 2006, invoquant la mauvaise qualité des produits. Les Géorgiens avaient cependant estimé que cette décision était politiquement motivée après l’ascension au pouvoir de Mikheil Saakashvili en 2004. Avant l’interdiction, la Russie constituait le plus grand marché pour les vins géorgiens. En septembre 2012, Guennadi Onichtchenko avait évoqué la possibilité de reprendre les importations.

Laisser un commentaire