Lire aussi sur > Brèves

La marche des millions aura bien lieu à Moscou et Saint-Pétersbourg

Mardi 11 septembre, les autorités municipales ont autorisé l’action de l’opposition à Moscou et Saint-Pétersbourg.


0
 

Mardi 11 septembre, les autorités municipales ont autorisé l’action de l’opposition à Saint-Pétersbourg et Moscou.

Manifestants

Manifestants

D’abord, l’administration de Saint Pétersbourg n’était d’accord avec aucun des itinéraires proposés par le comité de la « Marche des millions » qui regroupe les membres de l’Autre Russie, du Front de Gauche, et du ROT-Front. Les opposants proposaient en effet de commencer le défilé près de la salle de concerts Oktyabrskiï et de le finir sur l’un de ces trois lieux : la place Konnuchennaya, l’avenue Liteyniï ou le champ de Mars. Selon Andreï Pivovarov, l’un des organisateurs du rassemblement, le compromis est finalement le suivant : le 15 septembre, les manifestants défileront de l’Oktyabrskiï jusqu’à la place Konnuchennaya où aura lieu le meeting.

Parallèlement, une autre marche organisée par un second comité d’opposition – Pétersbourg démocratique – a été autorisée dans la ville le même jour: elle débutera à 14 heures près de l’hôtel Oktyabrskaya et se terminera au champ de Mars. Ses organisateurs sont issus des partis Solidarnost, Iabloko, Parnas,et du mouvement russe LGBT.

Les deux marches ont été différenciées sciemment par les organisateurs : les uns étant contre les nationalistes, les autres – contre les activistes du LGBT.

A Moscou, le destin de la marche des millions du 15 septembre à Moscou est resté en suspens pendant quelques jours : les organisateurs et la mairie ne s’entendaient également pas sur l’itinéraire. Lundi 10 septembre, les opposants avaient refusé de défiler entre le stade Loujniki et les quais de la Moskva à Moscou – l’itinéraire proposé par les autorités. Les négociations entre la mairie et l’opposition ont eu lieu le 11 septembre au soir : la marche aura lieu entre la place Pouchkinskaïa et l’avenue Sakharov à 14 heures.

La première marche des millions a eu lieu à Moscou le 6 mai. L’action s’était soldée par de violents heurts avec la police et des arrestations. La libération des « prisonniers politiques » est une des raisons évoquées pour la mobilisation du 15 septembre.

Rappelons que le Parlement russe avait voté mardi 5 et mercredi 6 juin un projet de loi garantissant des amendes pouvant aller jusqu’à 300 000 roubles (7 500 euros) pour les personnes physiques et 600 000 roubles pour les responsables et fonctionnaires présents à des rassemblements spontanés illégaux.

À lire également

Laisser un commentaire